Des “rues sans mégots” à Paris

08Mai

En plus d’être mauvaises pour notre organisme, les cigarettes le sont également pour notre environnement. Les mégots de cigarette sont peut-être petit mais ils représentent un réel danger pour la planète. Responsables d’une pollution massive des océans en particulier, on ramasse des dizaines de millions de tonnes chaque année.

Étant fabriqués à base de plastique et de fibre synthétique, les filtres sont difficilement biodégradables. Tout comme les filtres, les cigarettes représentent un danger au vu de leur contenance. Elaborés à base de produits chimiques, leur présence dans les océans est une menace pour la vie marine qui se retrouve confrontée aux produits chimiques contenus dans les cigarettes. En effet, un mégot de cigarette pollue à lui seul 500 L d’eau.

Même si un mégot de cigarette pollue énormément les zones marines ils sont aussi présent en très grande quantité dans les rues. C’est pourquoi, depuis le 6 mai, la mairie de Paris a mis en place “les rues sans mégots”.

De quoi s’agit et quel besoin cette opération vient-elle combler?

Chaque année, on ramasse à Paris 350 tonnes de mégots, nuisant à la santé des rues dans les grandes villes et aux dépenses en service de nettoyage, les mégots de cigarette sont un véritable fléau. Après une délibération du conseil de Paris, la ville va mettre en place dès el 18 mai une rue sans mégots dans chaque arrondissement. Espace de sensibilisation ayant pour but le demonstration d’une ville propre, cette action compte utiliser plusieurs moyens pour empêcher cette pollution. 

Quels dispositifs sont prévus?

Corbeilles de rues avec cendriers intégrés, opérations de ramassage et nettoyage, dispositifs incitatifs, atelier de sensibilisation contre le tabagisme et distribution de cendriers de poche seront organisés pour faire de ces espaces des exemples pour toutes les rues parisiennes.

Une solution qui montre que chaque geste compte contre la pollution!

Partager sur :

LAISSER UN COMMENTAIRE